Gili Air & la vérité sur les îles Gili

Après 1 an en Australie, il est temps de découvrir un autre pays mais aussi une autre culture.

#GiliAirIsland

Nous avons jeté notre dévolu sur Bali !

Pourquoi ?
Bien que Bali puisse faire rêver de nombreuses personnes, ce n’est pas spécialement le cas pour nous.
Bali est une destination très prisée pour les lunes de miel mais l’Indonésie (de manière générale) n’est pourtant pas dans notre top 5 des pays que l’on rêve de découvrir en Asie.
Cependant, nous sommes d’accord sur le fait qu’il faut faire le maximum pour découvrir le plus de pays possibles afin de se faire sa propre opinion.
Nous qui aimons voyager, il serait bête de ne pas en profiter car l’Indonésie n’est vraiment pas loin de l’Australie, en particulier depuis Darwin.

Indonésie: vue d'ensemble. Source:

Indonésie: vue d’ensemble. Source: www.baliauthentique.com/

Rassurez-vous, nous sommes quand même très content d’avoir atterrit ici car Bali regorge de tas d’endroits incontournables avec ses nombreux temples, rizières et volcans, sans oublier ses plages et ses eaux à au moins 26°.

Les îles Gili

Nous avons commencé notre séjour avec une variante, en nous rendant directement aux îles Gili, qui « appartiennent » non pas à l’île de Bali mais à l’île de Lombok.

Bali - Lombok

Pour préparer au mieux notre voyage, le site du Routard ainsi que les blogs de voyages sont nos amis.
Hélas…….ça n’a pas été le cas pour Bali, et en particulier pour les îles Gili.

#GiliAir

Il faut savoir qu’il y a plusieurs îles Gili, dont 3 beaucoup plus connues des touristes : Air, Meno et Trawnengan.

Sur TOUS les blogs de voyage, on peut lire les choses suivantes :

  • Gili Trawangan: très bien mais uniquement pour faire la fête
  • Gili Air: très bien et beaucoup plus calme, idéale pour les couples souhaitant se poser au calme et pour les familles
  • Gili Meno: très bien, beaucoup moins touristiques et de ce fait, plus chère

Inutile de vous dire qu’on a jeté notre dévolu sur Gili Air, qui nous correspond mieux.

Les îles Gili. Source:

Les îles Gili. Source: www.onedayonetravel.com/

La particularité de ces îles : une eau turquoise, pas de véhicules et un excellent spot de snorkeling (surtout pour y voir des tortues).

C’est en se renseignant après que l’on découvre que oui, on peut y faire du snorkeling (masque et tuba) mais la plupart des coraux sont morts, de plus ce n’est pas le meilleur spot pour le snorkeling. Si vous venez à Bali pour cette activité, privilégiez plutôt Pemuteran et l’île de Menjangan, ou bien encore l’île de Nusa Lembongan.

Mais la grosse déception reste pour nous les tortues.
Nous sommes venus principalement pour ça et nous n’en avons pas vu. Bon il faut avoir aussi de la chance….mais après avoir parlé avec le gars de la réception de notre home stay de Gili Air, il nous a clairement dit que oui, c’était possible d’en voir à Gili Air, mais la plupart des voyageurs vont à Gili Trawangan, ou Gili Meno car les chances y sont plus grandes.

Dernier point négatif : les plages sur Gili Air sont ridiculement petites.
On s’attendait à pouvoir étendre notre drap de plage et ronfler tranquillement dans le sable et bien non….
Nous avons opté pour le système D, boire un verre sur un lit aménagé en bordure de mer (avec l’accès direct pour avoir les pieds dans l’eau), histoire de poser nos affaires et de pouvoir s’allonger. Bon cette option est bien aussi car on a pu siroter des cocktails en même temps mais bon on n’est pas ici pour faire craquer notre porte-monnaie !

#Cocktail

Ce qui nous a littéralement énervé, c’est à notre retour en fast-boat pour Bali.
On vous explique pourquoi….

Pour l’allée, le premier arrêt est Lombok, suivit de Gili Air.
Nous n’avons donc pas vu à quoi ressemblé Gili Trawangan.
C’est au retour que nous avons pu voir Gili Trawangan de plus près et là qu’est-ce que nous voyons……. De belles et grandes plages. Pour couronner le tout, on entendait les gens dans le fast-boat « Gili Trawangan, festive ? Pffff, j’ai déjà vu mieux pour faire la fête ; ça reste une île calme ».

Ok. Conclusion, on s’est fait loozé. On pense sincèrement que Gili Trawangan nous aurait plus convenue.
Nous ne sommes pas de gros fêtards mais on aime quand même faire la fête de temps en temps (et bien comme il faut) et quand on voit les plages et la chance de voir des tortues, nous regrettons notre choix. A moitié certes, car nous avons quand même passé un agréable moment à Gili Air.

Nous pensons que les îles Gili sont surévaluées ; c’est très beau et « authentique » mais nous avons déjà vu nettement mieux.
Il faut savoir que les principaux visiteurs des îles Gili sont la plupart des jeunes ; nous nous méfierons des infos trouvées la prochaine fois…
C’est décevant de lire constamment la même chose sur les blogs ; c’est digne d’un copier coller et les avis ne sont que peu personnels. (Personne ne parle de la différence avec les plages par exemple).

Côté pratique

Comment se rendre aux îles Gili ?

2 possibilités (sans compter l’avion pour Lombok) : le ferry public ou le fast-boat.

Pour les fast-boat (2 heures de traversée), vous pouvez partir depuis 3 villes depuis Bali : Sanur, Padangbai ou Amed.
Rassurez-vous, de nombreuses compagnies proposent des transferts en bus depuis Kuta, Ubud, etc.
La plupart des compagnies de fast-boat desservent Gili Trawangan et Air.
En ce qui concerne Meno, nous n’en savons pas plus mais rassurez-vous, cette île n’est pas déserte ;)

Pour le ferry public : il s’agit de la solution la plus économique (~ 3€) mais surtout de la solution la plus longue (~ 5 heures).
Le ferry part de Padangbai toutes les 2 heures et se rend jusqu’à Lombok. Une fois à Lombok, il vous faudra prendre un bateau pour vous rendre sur l’île Gili de votre choix.

A quel prix ?

Comme vous avez pu le lire ci-dessus, le ferry public reste la solution la plus cheap.
Si comme nous vous êtes pressés par le temps, il vous faudra trouver une compagnie de fast-boat.

Le mieux est de ne pas réserver d’avance par le biais d’internet (les prix sont exorbitants et notés en dollar) mais de s’y prendre sur-place en vous rendant directement à Sanur (les prix sont imbattables alors même si vous êtes sur Kuta, prenez votre scooter et foncez à Sanur ; conseil d’un ami Indonésien).

Honnêtement, nous ne savons pas réellement le « vrai prix ».
Entre les prix locaux, les prix Indonésiens et les prix touristes, dur de s’y retrouver. Il semblerait que 200 000 RP soit le prix correct d’une traversée.

Pour notre part, nous sommes arrivés à Bali avec l’optique de partir à Gili Air dès le lendemain de notre arrivée; pris par le temps nous avons absolument mal géré la chose. Nous nous sommes retrouvés pris au dépourvus et avons payé 850 000 RP A/R / pers.
Erreur de débutant, premier séjour en Asie, manque de patience…on vous rassure ce prix faussé sera le seul de notre séjour à Bali même si nous sommes conscient que pas mal de personnes paient encore beaucoup plus cher leurs A/R.
Pour bien faire les choses, prenez le temps de comparer et surtout de négocier.

Gili Air: la tranquillité assurée

Après ces explications et ce petit « coup de gueule », il est temps de passer en revu notre séjour de 3 jours (et 2 nuits) sur Gili Air.

Depuis notre arrivée à Bali, nous n’avons pas perdu de temps.
Denpasart – Sanur et quelques minutes plus tard, nous avons déjà nos billets pour Gili Air.
Après avoir négocié une chambre sommaire pour 150 000 RP à Sanur, nous décidons de découvrir un petit peu Sanur, qui est une station balnéaire.
Là pour le coup, nous sommes totalement dépaysés. Il y a beaucoup de monde, c’est la jungle, il y a des scooters de partout, impossible de traverser, ni de marcher sur les trottoirs (les trottoirs sont une catastrophes : soit il n’y en a pas ou quand il y en a il faut regarder constamment à terre car ils s’éboulent tous), et pour finir nous sommes les SEULS touristes, perdus au milieu d’une foule de plusieurs centaine de personnes. La ville quant à elle, on peut le dire, c’est moche et il n’y a pas vraiment de plage et on se fait attaquer par des crabes.

Le lendemain, direction Padang Bai pour rejoindre Gili Air en fast-boat.

Fast-Boat

A savoir : nous sommes partis de Padang Bai via une navette depuis Sanur mais il y a possibilité d’avoir un fast-boat directement depuis Sanur.

La traversée est longue, il n’y a pas de clim et il fait très chaud. Un gars qui décuve est venu s’installer à côté de Julia, à son plus grand bonheur qui l’a envoyé balader (bha oui il commençait à s’endormir à sur elle en dégoulinant de sueur).

Une fois sur Gili Air, direction notre homestay, directement réservée sur Internet avec un bon prix.

Comme vous l’avez compris, les plages de Gili Air étant très petites, nous avons passé nos après-midi sur les lits aménagés que proposent les bars de plage.
Au programme : snorkeling, bronzette et cocktail (enfin plutôt de délicieux ice lemon tea dont on ne se lasse pas), sans oublier le magnifique coucher de soleil qui donne sur Bali au loin.

Nous n’avons pas vu l’intérêt de louer des vélos car l’île est très petite et vous pouvez vite faire le tour à pied. (Par-contre les vélos sont indispensables pour Trawangan car l’île est plus grande).

On vous résume tout en photos :

Gili Air Island - VoyageDesFruits (10)

TURTLES SPOT

Snorkeling Gili Air

Gili Air Island - VoyageDesFruits (8)

Gili Air - VoyageDesFruits

Gili Air Island - VoyageDesFruits (7)

Gili Air Island - VoyageDesFruits (3)

Gili Air Island - VoyageDesFruits (6)

Gili Air Island - VoyageDesFruits (9)

Sunset Gili Air

Gili Air Island - VoyageDesFruits (4)

Diving

Gili Air Island - VoyageDesFruits (11)

Gili Air Island - VoyageDesFruits (1)

Gili Air Island - VoyageDesFruits (2)

Gili Air Island - VoyageDesFruits (5)

Gili Air - Street - VoyageDesFruits

Kévin

Gili Air

____________

Notre logement :

Melbao Homestay : 225 000 RP / nuit avec petit-déjeuner.
On vous recommande fortement ce logement. Le petit-déjeuner est copieux et le service est irréprochable. Vous avez aussi la possibilité d’y manger pour un prix correct.

#MelbaoHomestay

Côté restauration :

On ne peut que vous recommander le Warung Bambu situé au centre de l’île. Ce petit warung ne paie pas de mine mais si vous souhaitez découvrir la cuisine locale, n’hésitez pas à vous y rendre : le rapport qualité prix est excellent et c’est tout simplement délicieux.

A gauche: petit-déjeuner à Melbao Homestay (inclus dans le prix de la chambre) - Au milieu: Fried Rice à Melbao Homestay - A droite: Galette de légume au Warung Bambu

A gauche: petit-déjeuner au Melbao Homestay (inclus dans le prix de la chambre) – Au milieu: Fried Rice au Melbao Homestay – A droite: Galette de légume au Warung Bambu

 

5 réponses à “Gili Air & la vérité sur les îles Gili

  1. Pingback: Sidemen, l’authentique Bali | VoyageDesFruits - Blog de voyage·

  2. Pingback: Sport & détente du côté de Seminyak | VoyageDesFruits - Blog de voyage·

    • Bonjour, oui il est vrai que sur pas mal de blogs de voyage, la plupart des gens font l’éloge de ces îles hormis quelques personnes.. C’est vrai qu’elles sont chouettes mais nous qui étions déjà en Australie nous n’avons pas trouvé ça si extraordinaire, et réflexion faite surtout après avoir vu les îles sur la côte est en Malaisie. Bonnes vacances à Bali !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s