Bali – Java en ferry

Après 20 jours passés sur l’île des Dieux, il est temps de découvrir sa voisine, l’île de Java.

On entend que ce sont deux îles totalement différentes.

Autant vous dire qu’on a attendu Java au tournant et nous n’avons absolument pas été déçus ! Mais nous dresserons un bilan une fois tous nos articles postés. Il va falloir être encore un peu patient.
Toujours est-il que les articles vont être totalement différents de ceux poster sur Bali, et ce n’est pas pour nous déplaire car nous avons a.d.o.r.é :)

En attendant, c’est en ferry que nous avons décidé de nous rendre à Java pour ne pas avoir la contrainte de reprendre un avion.
On vous explique tout ça, suivez-nous !

Bali Java en ferry - VoyageDesFruits

Prendre le ferry de Bali à Java (et inversement), rien de plus simple !

Il faut vous rendre jusqu’à Gilimanuk en bus afin d’y prendre le ferry qui vous amènera à Banyuwangi, sur l’île de Java.

Le bus

Il faut vous rendre à la gare routière de Ubung, au nord de Denpasart.

Nous vous conseillons de demander directement aux chauffeurs des bus locaux.
En effet, vous allez voir un tas de bus « modernes » mais les prix sont beaucoup plus chers.
Ces bus combinent le trajet jusqu’à Gilimanuk + la traversée en ferry mais encore une fois, nous vous conseillons de vous débrouiller par vous-même, histoire de faire des économies.

Une fois le bus trouvé, payez uniquement lorsque le bus part (pas avant) ! Observez les locaux et faites comme eux.
On a essayé de nous avoir: un homme nous disait « il faut payer maintenant ». Heureusement nous ne l’avons pas écouté car il n’a aucun rapport avec le bus, le chauffeur, etc.

Nous vous prévenons tout de suite, à la gare routière c’est du grand n’importe quoi….
Après notre séjour d’une semaine à la villa, le rêve s’est terminé brutalement. On vous explique pourquoi…
Quand nous sommes arrivés en taxi dans la zone des bus, 7 personnes se sont mises à courir derrière le taxi en tapant dessus. Ils insistaient pour que le chauffeur ouvre le coffre, on lui a formellement interdit de le faire.
Une fois sorti du taxi, on s’est fait harceler de tous les côtés pour savoir où l’on allait. C’était sur-réaliste, on ne s’entendait pas parler. Seul un homme a persisté et nous a suivi en nous expliquant le « fonctionnement » du bus pour se rendre jusqu’à Gilimanuk et en nous indiquant un prix (plus élevé que le prix classique bien sûr).
On lui a dit qu’on allait réfléchir.
Quelques minutes après, Kévin a réussi a s’éclipser discrètement pour voir et demander directement aux chauffeurs des bus.
Le prix réel est de 50 000 RP / pers ; le monsieur insistant se prend donc une commission…hors de question de cautionner cela.
Le truc c’est qu’en allant jusqu’au bus, même en 30 secondes top chrono avec nos sacs nous ne passons pas inaperçus…. Le monsieur insistant nous a donc vu et crié dessus et a même menacé le chauffeur de bus. Du coup, le chauffeur de bus a revu son prix en hausse. Kévin a dû insister auprès du chauffeur qui a finalement cédé. (C’est à n’en plus finir) !

La conclusion: se faire discret, tout petit et bien s’entendre avec le chauffeur de bus. Vous pouvez aussi dire que vous n’allez pas jusqu’à Gilimanuk, peut-être vous lâcheront-ils la grappe.

Après cette petite mésaventure, c’est parti pour 4 heures de bus.
Nous y avons fait la connaissance d’un indonésien très sympa =)

Arrivés à Gilimanuk, nous préférons dormir sur place et prendre le ferry le lendemain matin de bonne heure pour ne pas avoir à trouver une guesthouse sur Java trop tard.
Le hic, la petite ville de Gilimanuk semble déserte.
Nous avons réussi tout de même à trouver un hôtel à 5 minutes à pied du ferry.

Pour le trouver il vous faut repartir de l’autre côté (de là où vient le bus) et de tourner à droite au niveau d’une intersection où se trouve un petit cabanon de police.
L’hôtel est grand, impossible de le rater. Les prix sont élevés pour ce que c’est mais il y a moyen de bien négocier. Autant vous prévenir tout de suite: les chambres sont sans âmes, avec des problèmes de chasse d’eau et de fuite…bonjour les odeurs. Heureusement ce n’est que pour une nuit et nous n’avons pas tellement le choix.

Le ferry

Le ferry part toutes les heures et tourne 24h/24.
En arrivant à pied vous serez guidés par les policiers.
Après une vérification des passeports, il vous sera demandé 6 000 RP / pers (~ 0.50 cts d’euros) pour 45 minutes de traversée.

Ferry

Une fois à Banyuwangi, vous allez vite vous rendre compte que vous n’êtes plus à Bali. Le calme de Java survient et on observe tout de suite que la population est différente, plus discrète.

Sur Java la religion dominante est la religion musulmane (à Bali ce sont principalement des hindouistes).
Nous remarquons que la ville est propre. Il y a des trottoirs, de vrais trottoirs ! Le choix dans les supérettes est beaucoup plus important, ce n’est pas pour nous déplaire.

La suite ? Le Kawah Ijen !
Ne ratez pas cet article. C’est pour nous l’un de nos plus beau souvenir d’Indonésie.  

 

3 réponses à “Bali – Java en ferry

  1. Bonjour à vous deux!
    votre blog est très bien fait et très utile. Je me demandais pour le bus entre Denpasar et Gilimanuk si vous aviez pris un bus très tôt ou s’il y en avait plusieurs dans la journée?
    Merci!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s