Les flammes bleues du Kawah Ijen

Parmi les incontournables à faire sur l’île de Java, on trouve le volcan Kawah Ijen mais figurez-vous que beaucoup de touristes ignorent son existence ou préfèrent le délaisser au profit du Bromo et pour cause : ce volcan est difficile d’accès mais pourtant il vaut la peine d’être vu: c’est l’unique volcan au monde émettant des flammes bleues, visibles uniquement la nuit et devinez-quoi, nous sommes descendus dans le cratère de ce volcan encore en activité !

Non non, nous ne délirons pas à cause des vapeurs de soufre, il dégage réellement des flammes bleues.

Présentation

Le Saviez-Vous ? Le Kawah Ijen fut révélé au grand public par un célèbre explorateur français : monsieur Nicolas Hulot qui, dans les années 90 débarqua avec une armée d’hélicoptères pour faire connaitre le site au monde entier via la célèbre émission Ushuaïa. D’ailleurs dans la région, tout le monde connait Nicolas Hulot.

Comment visiter le Kawah Ijen ?

Bien que Bali soit visible depuis ici (à Banyuwangi), n’imaginez pas trouver des homestay et tours organisés à tous les coins de rue.
2 possibilités : réserver un tour organisé (sans âme) depuis Denpasar (Bali) ou Yogyakarta (Java) où vous visiterez sûrement le Kawah Ijen avec un groupe d’une vingtaine de personne OU deuxième solution : prendre un guide local (probablement un ancien mineur).
Vous avez aussi la possibilité de le faire vous-même mais ça risque d’être très compliqué (question organisation et sécurité), il y a quand même eu 4 touristes de morts ainsi que de nombreux locaux, ce n’est pas à prendre à la légère et côté financier vous ne serez que très peu gagnant.

L’Ijen Mineur Tours, le tour entre amis

Parmi les quelques locaux proposant des tours au mont Ijen, il y a Ijen Mineur Tours dont on a appris l’existence grâce à des blogs de voyage.
Attention, là vous avez à faire à une équipe de choc ! Notre chauffeur Mr Paing, l’as de la sieste, chez qui nous avons logé et Chunk notre guide privé ont été incroyables.
On a passé un véritable bon moment avec Chunk, on a beaucoup rigolé car il nous sortait des phrases en français. En gros : des gens simples qui ne nous prennent pas pour des porte-monnaie sur patte et ça, ça fait du bien.

Le programme de la première journée :

Ils sont venus nous chercher à la gare de Banyuwangi pour nous amener jusqu’à leur village (et quel village !), un village sans touristes, avec sûrement plus d’enfants que d’adultes, sans routes, sans shop, sans Internet avec une seule homestay : la nôtre.

#Homestay

Cours de langue - VoyageDesFruits

Après avoir savouré notre lunch, c’est parti pour un petit tour des environs !
Direction la cascade sacrée ; encore une fois nous sommes les seuls touristes. Julia a eu le droit à au moins une dizaine de photos avec des enfants et adolescents, tous très curieux de notre présence et de voir les premiers touristes de leur vie.
Kévin lui, a pu se baigner en compagnie de Chunk.

#Cascade

Les deux cascades sacrées

#WaterFalls

C’est là aussi qu’a commencé notre tour gastronomique. Chunk, durant ces 2 jours n’a cessé de nous acheter de la street-food pour nous faire découvrir de nouvelles saveurs (qu’on n’osé pas trop tester) et croyez-nous on a été incroyablement surpris, on s’est régalé et notre ventre a été tout rond tout le week-end.
On a aussi goûté de nouvelles saveurs fruitées dont on ignorait totalement l’existence, comme le Ramboutan aussi appelé litchi chevelu :

#Fruit

Nous nous sommes ensuite rendus aux plantations de café pour avoir quelques explications, ainsi que sur la faune aux alentours.

Le Saviez-Vous ? L’Indonésie est le troisième producteur de café juste après le Brésil et le Vietnam.

Graine de Café - VoyageDesFruits

Dernier passage dans les rizières pour un petit cocktail naturel lait de coco avec vue sur les volcans.

Instant Coconut

#Coconut

#NoixDeCoco

Après une séance photo bien marrante, nous sommes restés un moment assis au milieu des rizières avec Chunk, à parler de notre vie, et de tout, et de rien tout en regardant le soleil se coucher.
Cet échange a été formidable.

Chunk et Kévin

#Smile

Rizière - VoyageDesFruits

Nous sommes ensuite retournés au village pour dîner car cette nuit, on se lève tôt !

Direction le Mont Ijen !

Un réveil difficile à minuit et hop, on monte dans le 4×4 direction le Kawah Ijen.
Le village est juste à côté mais pourtant, avec la qualité des routes, ça prend beaucoup de temps pour arriver jusqu’au point de départ.
Le trek en lui-même n’est pas long, 1 heure de montée et 30 minutes pour descendre dans le cratère.
La montée est fatigante mais elle est à la portée de tous.

Vous pouvez vous arrêter quand vous le voulez. Par moment, notre guide avait un peu de mal à nous suivre, il faut dire qu’on va toujours vite et qu’on fait peu de pauses.

Comme on vous l’a dit, ce n’est pas très « safe », vous montez la nuit avec des lampes torches, le vide est présent juste à côté de vous et le chemin peu large.
La descente dans le cratère est elle encore plus dangereuse avec des passages très glissants et de la roche friable.
Malheureusement, il y avait quand même du monde ce jour-là (principalement des Indonésiens) car on est dimanche, jour de repos pour les Indonésiens.

Ce qui rend le trek plus difficile c’est de faire attention aux mineurs. En effet, il y a de nombreux mineurs qui travaillent ici et il faut faire attention à ne pas leur barrer le passage !

Une fois dans le cratère, nous apercevons les flammes bleues, impressionnantes et intrigantes.

Flammes Bleues - VoyageDesFruits

Nous enfilons notre masque à gaz (des vrais), car de nombreux tours fournissent juste des masques anti-pollution (ou rien du tout), ce qui est absolument inconscient ….
Du soufre sort constamment du cratère, voilà pourquoi il est indispensable de porter un masque à gaz et de ne pas trop s’approcher. On n’a pas arrêté d’entendre des gens tousser (ce n’était même plus tousser à ce niveau là ….) et pour vous dire, même nous avec nos masques nous avons souffert pendant quelques secondes lorsqu’une envolée de soufre nous a surpris. Même nos yeux ont beaucoup soufferts.

Je suis ton père - VoyageDesFruits

Il faut être très prudent car des touristes sont déjà décédés quelques mois plus tôt, à cause des vapeurs de soufre.
Notre guide, très pro au niveau de la sécurité, nous a demandé de nous tenir à distance et s’est proposé de prendre quelques photos pour nous, au plus près du cœur du volcan, là où même les masques offrent une protection limitée jusqu’à vous sentir complètement désorienté.

Au coeur du volcan

Nous sommes restés ici jusqu’au lever du soleil, à admirer les flammes bleues.
Les spectacles était magique, presque irréel.

Masque à gaz - VoyageDesFruits

C’est au petit matin que nous avons aperçu le décor aux alentours, on se serait cru sur la lune.
A une exception près : le lac d’acide sulfurique.

Acide Sulfurique - VoyageDesFruits

Paysage lunaire

Nous sommes fatigués, il est temps de faire chemin inverse.
Nous voyons ce que nous avons descendu, puis monté.

Le cratère

#KawahIjen

Le paysage qui nous entoure est magique mais hélas, la fatigue se fait de plus en plus ressentir.

VoyageDesFruits

Kawah Ijen - VoyageDesFruits

Ijen - VoyageDesFruits

La vallée

On l'a fait !

Au vu de l’heure tardive, nous n’aurons sûrement pas notre train pour notre prochaine destination ; nous demandons si nous pouvons rester une nuit de plus.

Le travail des mineurs

Il est important de consacrer un passage sur le travail qu’accomplissent les mineurs.
Notre chauffeur Mr Paing, a été mineur durant 19 ans, le père de Chunk quant à lui fait ça depuis 29 ans et Chunk lui-même a déjà accompagné plusieurs fois son père.
La première partie de leur travail consiste à casser le soufre venant juste de passer du stade liquide au stade solide à l’aide d’une barre à mine.

La partie la plus incroyable est le moment du transport : les blocs de soufre sont transportés à l’aide de panier, ceux-ci d’une moyenne de 65 kilos, peuvent atteindre jusqu’à 95 kilos.

#Panier Les mineurs remontent ensuite le cratère et descendent jusqu’au point de départ du trek pour vendre le soufre et repartent dans le cratère pour recommencer.
C’est un boulot très dur et qui laissent de nombreuses séquelles aux mineurs, leurs paient est misérable, 1000 RP le kilo, mais la situation s’est améliorée : il y a plus de 10 ans le kilo de soufre était acheté à peine 100 RP.

Le Kawah Ijen fait vivre tous les villages aux alentours, le boulot bien que très difficile ne demande aucune qualification.

Le Saviez-Vous ? Le soufre est utilisé en cosmétique, pour les médicaments, pour fabriquer des feux d’artifice et aussi des explosifs.

Si vous visitez le Kawah Ijen, essayez de respecter le travail des mineurs. De nombreux touristes ne s’écartent pas lorsque ceux-ci arrivent alors qu’ils font un travail à la fois pénible et remarquable.

Dernier jour au village, jour de repos

Pour cette dernière journée au village, inutile de vous dire qu’on a dormi, beaucoup dormi.
Nous avons aussi fait la rencontre d’un jeune couple venu d’Oman, très sympathique, venu ici pour faire la même chose que nous avec un petit geste humanitaire en plus : ils ont acheté une centaine de paires de lunette de protection pour distribuer aux mineurs du village.
Ils ont également pensé aux enfants en ramenant de simples ballons de baudruche qui ont émerveillés les enfants ….

Les enfants du village - VoyageDesFruits

Ce qui a rendu cette journée incroyable, c’est incontestablement notre rencontre avec une araignée géante et devinez quoi, Kévin a eu le droit à son baptême du feu !

Araignée géante - VoyageDesFruits

Oui comme vous pouvez le voir, il n’a pas l’air très rassuré.
L’araignée commençait même à tisser sa toile !

A qui le tour ?

A qui le tour ?

Après une dernière balade dans le village, il est temps de regagner notre chambre, demain on part véritablement et avec des souvenirs plein la tête ….

Dernière balade..

Dernière balade..

Ça a été notre première vraie expérience humaine en voyage, ce sera probablement notre plus beau souvenir d’Indonésie même si ce n’est pas encore fini.
Direction le Bromo !!!!

_______________

Info

Si comme nous vous voulez découvrir le Kawah Ijen avec cette chouette équipe, voici quelques informations :

Tours & Travel Services

Kawah Ijen Tours : Site Internet

Prix / 2 pers : 1 500 000 RP pour le tour Kawah Ijen by Night.
Ce prix inclus : le transport A/R, l’entrée au volcan, le trek avec guide, l’équipement (masque à gaz), une nuit en homestay avec repas (lunch, dîner, petit-déjeuner), une après-midi de visite au niveau du village avec dégustation de street-food.

Il faut savoir que le prix de l’entrée au volcan est de 150 000 RP / pers le week-end et 100 000 RP / pers en semaine ; en faisant le calcul vous voyez donc que ça vaut le coup de passer par un tour.

Homestay de Mr Paing : Site Internet

Nous avons donné 200 000 RP en plus pour notre nuit supplémentaire (avec repas).
En plus de cela, nous avons donné 100 000 RP de pourboire à Chunk, car en plus d’avoir passé un agréable moment, ils nous ont donné de précieux conseils pour pouvoir visiter le Bromo presque gratuitement (alors qu’ils organisent eux aussi des tours pour le Bromo).

6 réponses à “Les flammes bleues du Kawah Ijen

  1. Pingback: Le Bromo: bien se préparer et s’organiser | VoyageDesFruits - Blog de voyage·

  2. Pingback: Lever de soleil sur le Bromo | VoyageDesFruits - Blog de voyage·

  3. Ce blog m’a bien aidé (un grand merci à Julia et Kevin), alors j’apporte ma contribution pour les suivants

    Nous avons découvert à nos dépends que l’accès à l’intérieur du cratère était interdit durant la saison des pluies
    En effet, l’eau de pluie en grosses quantité bouleverse manifestement l’équilibre acide du lac et des poches d’émanation de gaz se forment à la surface rendant l’air très dangereux ; en conséquence de quoi les autorités ont décidé d’interdire la descente au fond du cratère … et donc les fameuses flammes bleues ne sont visibles qu’avec des jumelles (bof !)
    Notre conseil : renseignez-vous auprès de l’organisateur sur l’accès au fond du cratère afin de ne pas être déçus sur place
    Ceci étant, même sans être descendus au fond nous avons beaucoup apprécié le Kawah Ijen et notamment la balade tout autour du volcan sur la crête (photos fabuleuses du lac)
    Pour le reste, rien de plus à ajouter à ce bon blog, sauf le prix qui a légèrement augmenté : 1.600.000 IDR
    bonne rando à tous

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour et merci pour toutes ces infos supplémentaires :)
      C’est vraiment dommage que vous n’ayez pas pu descendre plus loin mais en tout cas c’est bon à savoir que pendant la saison des pluies on ne puisse pas descendre.
      Il faudra que l’on apporte des modifications à cet article.
      Un grand merci à vous!
      Julia & Kévin

      J'aime

  4. bonjour. tout d’abord merci pour votre excellent blog =) Nous serons sur Java fin avril et nous souhaiterions faire le mont bromo et le kawa ijen .Pensez vous que l’agence que vous conseillez effectue un package pour les deux volcans ? Possible au départ de Yogyakarta? Un grand merci pour toutes vos infos précieuse

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour et merci :)
      Les packs sur Ijen Mineur Tour sont un peu « sur-mesure » cependant le mieux est de leur poser la question car nous ne savons pas s’il est possible d’être pris en charge depuis Yogyakarta.
      Tenez-nous au courant si cela est possible.
      Bon courage et bon voyage, vous avez bien de la chance d’aller à Java, c’est magnifique !
      Kévin & Julia

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s