Le Bromo: bien se préparer et s’organiser

Nous continuons sur la série des volcans.
Après le Kawah Ijen nous prenons la direction d’un des plus célèbres volcan au monde: le Bromo.
Nous avons surtout décidé de consacrer tout un passage à l’organisation de cette sortie car ce n’est pas sans mal. Nombreuses sont les arnaques et il est important de se préparer au mieux.

Chaque année des touristes du monde entier se rendent en Indonésie et plus particulièrement sur l’île de Java pour admirer le très célèbre volcan Bromo.

Après la découverte du volcan Kawah Ijen et de ses flammes bleues, il est temps de découvrir le Bromo, réputé pour ses majestueux levers de soleil.

BROMO - Sunrise - VoyageDesFruits

Le volcan est situé dans le parc national de Bromo Tengger, mais ce n’est pas le seul.

Le Saviez-Vous ? Le Mont Bromo n’est pas le plus grand volcan que l’on peut apercevoir; au contraire, c’est le plus petit que l’on peut voir sur la gauche (avec la fumé). Le volcan au premier plan est le Batok et le dernier plus haut, le Semeru.

Comment rejoindre le village de Cemoro Lawang ?

Cemoro Lawang - VoyageDesFruits
Le village de Cemoro Lawang

Cemoro Lawang, c’est le village situé au pied du Bromo.
Pour rejoindre Cemoro Lawang, vous devrez de Probolinggo (la ville la plus proche).

Nous avons pris un train depuis la gare de Banyuwangi (la ville la plus proche du Kawah Ijen) mais vous pouvez également rejoindre Probolinggo en train depuis Surabaya ou Yogyakarta (et même depuis Jakarta).

Depuis Banyuwangi, comptez 4 heures de train.
Depuis Surabaya, comptez un peu moins de 2 heures de train.
Depuis Yogyakarta, de 7 à 8 heures de train (et vous passerez forcément par Surabaya).
Les réseaux ferrés en Indonésie sont de bonne qualité et biens entretenus.

Pour les tarifs du train, il nous a été demandé 64 000 RP / pers pour le trajet. Ce n’est pas sans mal car la dame du guichet voulait nous faire payer le double en prétextant que le prix affiché de 64 000 RP était uniquement pour les trains de nuit. Après avoir insisté, elle a laissé tomber et nous a fait payer le prix normal.

Autre option pour se rendre à Probolinggo, vous pouvez prendre un bus mais ça coûte plus cher et ça prend le double de temps.

Une fois à Probolinggo, vous avez 2 options.
La première consiste à rester à Probolinggo et de partir avec un tour organisé pour rejoindre Cemoro Lawang.
Néanmoins, nous vous conseillons largement la 2ème option même si ce n’est pas sans mal : une fois à la gare de Probolinggo, il vous faudra prendre un Yellow Bemo pour rejoindre la gare routière et une fois à la gare routière prendre un bus « public » pour rejoindre Cemoro Lawang.

C’est là où ça se complique… Il n’est pas évident de s’y retrouver et surtout d’échapper aux multiples arnaques… On va tout vous expliquer ;)

Le Bromo, le business de l’arnaque

Malgré sa forte fréquentation touristique, figurez-vous que le Bromo s’est fait littéralement descendre par le Lonely Planet et pour cause, nombreuses sont les arnaques.
On vous explique pourquoi et surtout, comment les contourner car même en y étant préparé, on a failli se faire rouler dans la farine bien comme il le faut.

Tout d’abord, il faut comprendre le fonctionnement du parc du mont Bromo pour que vous y voyiez plus clair, pour ensuite faire face aux multiples arnaques.

  • Juste avant d’entrer au village de Cemoro Lawang, il vous faudra payer un droit de passage de 10 000 RP / pers (attention, il s’agit du prix que nous avions payé en 2016, les tarifs ont sûrement augmenter depuis)
  • Si vous souhaitez vous balader dans le parc national, c’est-à-dire voir les volcans d’en bas et de très près, il vous faudra payer l’entrée du parc de 217 000 RP / pers (et 320 000 RP / pers le week-end et jours fériés) MAIS il existe une astuce (que nous avons nous-même testé), pour ne pas payer cette entrée.
    L’astuce: il y a 2 chemins pour rejoindre l’accès au parc : le chemin officiel avec la fameuse barrière pour le passage à la caisse et un petit chemin escarpé un peu plus loin, sans personne.
    Pour trouver ce petit chemin qu’empruntent les locaux rien de plus facile : il vous faudra trouver le Cemara Indah Hotel, situé dans le village sur la route qui amène aux montagnes (pour le lever de soleil par exemple). Une fois l’hôtel trouvé, approchez-vous et vous verrez que vous pourrez y apercevoir les volcans au loin. En regardant sur votre droite (face au volcan), vous verrez alors un petit chemin de terre qui descend jusque dans le parc.
    Le chemin est beaucoup plus court que le chemin payant et malgré que des locaux nous aient vu, ils n’ont rien dit. De plus, c’est notre chouette équipe du Kawah Ijen qui nous ont donné l’astuce. Résultat : nous avons économisé 434 000 RP à nous deux.
    (Attention une fois encore, c’était en 2016, d’après les commentaires que nous avons reçu il ne serait peut-être plus possible d’emprunter ce chemin gratuitement car il y aurait un système de barrière mais le garde ne serait pas tout le temps là …).
  • Si vous souhaitez voir le lever de soleil par vous-même (c’est-à-dire à pied en rejoignant les montagnes) sachez que le chemin est gratuit, vous n’avez donc pas besoin de payer car vous ne passerez pas par le parc national mais par les montagnes. C’est le choix que nous avons fait.
    Voir le lever de soleil depuis les montagnes est donc gratuit.

[Cliquez pour agrandir]. En vert: le chemin vers les montagnes pour le lever du soleil. En rouge: le chemin payant pour accéder au parc national. En bleu: le chemin gratuit pour descendre jusqu'au parc national.
[Cliquez pour agrandir]. En vert: le chemin vers les montagnes pour voir le lever du soleil en hauteur. En rouge: le chemin payant pour accéder au parc national. En bleu: le chemin gratuit pour descendre jusqu’au parc national.
Une fois que vous avez bien compris ce que vous avez besoin de payer et de ne pas payer, il est temps de s’attaquer à Probolinggo.

En effet, rejoindre Cemoro Lawang depuis Probolinggo s’annonce facile. Il suffit juste d’éviter les rabatteurs pour les tours organisés…. Détrompez-vous !

Première étape, à la gare de Probolinggo, il vous faut trouver un Yellow Bemo (ligne D) (5 000 RP / pers), qui vous emmènera jusqu’à la gare routière.

Qu’est-ce qu’un Yellow Bemo ? C’est un mini-bus jaune, impossible de les rater.

Là où ça se complique (et ce qu’on ne savait pas), c’est qu’on nous a emmené à une fausse gare routière (toutes les personnes à qui nous avons parlé ont eu le même problème). Ce n’était même pas une gare…. C’était un bureau, digne d’un vrai centre d’information, avec un logo TripAdvisor.
Sur le coup on s’est dit « nan mais ils se fichent de qui le conducteur ? Il nous dépose là et il se casse et on ne sait même pas où on est ! » Mais le gars du bureau est tout de suite venu nous voir (un jeune anglais et nous). Il nous propose directement un moyen de transport jusqu’à Cemoro Lawang. Nous lui disons « non merci, si c’est pour payer 3 fois le prix ». Le hic, c’est qu’il s’agit du même prix qu’on était censé payer (35 000 RP / pers). Sur le coup on se demande « bha elle est où l’arnaque ? C’est le même prix qu’en gare, le mec il y gagne quoi ? ». Fatigués, on décide de prendre ce mini-bus, qui partira 45 minutes plus tard, tout en essayant d’en savoir un peu plus.
C’est en attendant que le gars nous pose des questions, fait copain-copain avec nous, et ensuite, nous dit que les « barrières » d’entrée au parc national ont été déplacées juste avant Cemoro Lawang, il y a de cela 1 mois.
Là sur le coup on se regarde et se dit « merde, on ne va pas pouvoir esquiver de payer 217 000 RP / pers » mais ce qui nous dérange le plus c’est qu’à la base, juste aller voir le lever de soleil sur la montagne c’est gratuit et ça l’a toujours été alors pourquoi faire payer l’entrée du parc national avant le village si le parc se trouve après le village ?
Ayant de gros doutes, on en parle à l’anglais qui est avec nous, qui nous regarde genre « vous êtes des radins » et le gars du bus qui rigole en disant : « c’est comme ça c’est tout, ça a été déplacé, il faut payer avant ».
Sentant l’arnaque à plein nez et préférant perdre 20 000 RP de Yellow Bemo, pour être sûr de ne pas payer 440 000 RP à rien, on décide alors de repartir jusqu’à la gare (6 kms) pour rendre visite au VRAI tourist information (visiteurs info) (qui se trouve juste devant la gare, impossible de le rater).
En arrivant nous l’avions vu mais on s’était dit « ahh on sait tout, pas besoin d’y aller« . Grossière erreur.

Il faut savoir que ce tourist information a été créé par le gouvernement afin de guider les touristes, de moins en moins nombreux à venir suite aux différentes arnaques présentes.
Une fois sur place, en expliquant la situation au monsieur, il nous confirme que oui, les droits d’entrée au parc national sont à payer uniquement après le village et non pas avant.
En conclusion, l’anglais s’est fait rouler dans la farine et va payer deux fois 217 000 RP (car il nous a dit juste avant qu’il avait l’intention de faire un tour en Jeep dans le parc, donc il va payer une première fois 217 000 RP et une deuxième fois le lendemain en allant réellement au parc) et oui nous avons peut-être payé plusieurs fois un Yellow Bemo mais nous avons préféré vérifier ces informations que de se faire arnaquer pour remplir les poches d’un malfrat.

Même si vous êtes très bien préparé, nous vous conseillons de vous rendre au tourist information et de poser toutes sortes de questions, histoire d’être sûr également que les « règles » n’ont pas changé.

Quelques questions à poser au tourist information le moment venu :

  • Quand faut-il payer les 217 000 RP ? Avant Cemaro Lawang ou après ? (si bien-sûr vous souhaitez vous rendre dans le parc national, rapellons le pour approcher le volcan de très près)
  • Si je souhaite faire le lever de soleil depuis les montagnes par moi-même, dois-je payer ?
  • Est-ce bien 10 000 RP que je dois payer juste avant d’entrer au village ?

Assurez-vous que rien n’ai changé et ainsi, vous pourrez faire face aux multiples arnaques car ils savent vous mettre le doute et c’est à n’y voir plus clair….

En ce qui concerne les fausses gares routières, nous avons une petite technique pour ne pas vous faire avoir (qu’on a fait en reprenant le Yellow Bemo pour la 3ème fois) : au lieu de dire que vous souhaitez vous rendre à la gare routière (car de toute façon ils vous entuberont TOUS en vous emmenant dans de fausses gares routières ou des agences où les chauffeurs toucheront une commission) : dites que vous souhaitez vous rendre au Lava Lava Hotel. Pourquoi ? Cet hôtel se trouve à quelques mètres de la gare des bus. Vous en avez aussi d’autres dans le coin que vous pouvez citer (Bromo View par exemple). Ça évite la mauvaise surprise en arrivant.

Le départ des mini-bus pour Cemoro Lawang est bien à la gare des bus principale, juste sur le côté. Pour reconnaître la gare des bus, vous verrez de nombreux gros bus classiques et facilement une dizaine de minibus attendant devant les commerces. Ne perdez pas votre temps à demander aux gens dans la rue, la plupart vous indiqueront de fausses direction (c’est du vécu).

Pour comprendre le tarif du mini bus, il est de 35 000 RP / pers si celui-ci est plein (15 personnes).
Un mini bus vaut de 450 000 RP à 550 000 RP, divisé par le nombre de personne à bord, si il n’y a que 6 personnes, il vous en coûtera 87 500 / pers par exemple.

Tous les gens à qui nous avons parlé à Cemoro Lawang n’ont pas été emmenés à la vraie gare routière, au désespoir des gens travaillant là-bas qui attendent désespérément les touristes…

Cliquez pour agrandir la carte
Cliquez pour agrandir la carte

Nous sommes quand même parvenus à rejoindre Cemoro Lawang à 19 heures (il n’y a qu’une heure de route) et à trouver une chambre à un prix relativement correct (150 000 RP).
Dans le village, malgré le noir complet, nous voyons des tas de Jeep… et pourquoi ? Car la spécialité du coin, ce sont les tours organisés en Jeep.

Alors, Jeep ou pas Jeep ?

Personnellement, nous ne vous conseillons pas la Jeep.
Le tour en Jeep consiste généralement à assister au lever du soleil, rejoindre la plaine située dans le parc national, à proximité du volcan pour y faire quelques pas, prendre quelques photos et pourquoi pas monter les marches qui amènent jusqu’au cratère.

Le Mont Bromo
Le Mont Bromo

Pour cela, il vous faudra débourser un minimum de 450 000 RP à 600 000 RP / Jeep. De plus, les Jeep passent forcément par l’entrée officielle et il vous faudra donc payer les droits d’entrée du parc national de 217 000 RP / pers.
Pour couronner le tout, certaine Jeep vous emmènent à d’autres points de vues que le point de vue « officiel », en vous faisant miroiter qu’il s’agit d’un endroit plus isolé mais le meilleur point de vu reste depuis les montagnes.
Il faut savoir qu’au point de vue principale pour le lever du soleil, il peut y avoir jusqu’à 300 Jeep en pleine saison. Donc bien-sûr, bien qu’émerveillé par la beauté des lieux, votre rêve peut s’arrêter à l’instant.

Bien qu’il soit tentant de faire mumuse en Jeep, le mieux est de faire le lever du soleil à pied.
En plus d’économiser le tour en Jeep + les frais d’entrée du parc, les différents points de vue que vous pouvez atteindre à pied ont aussi l’avantage d’être beaucoup moins fréquentés (30 personnes max).

Seul inconvénient : partir du village à 3 heures du matin et supporter la montée bien raide (mais à la portée de tous). Pas de panique, si vous n’êtes pas sportif et que vous ne souhaitez pas faire craquer votre porte-monnaie avec la Jeep, de nombreux locaux vous proposeront de vous emmener aux points de vue en cheval ou en scooter.

Voir le lever du soleil à pied: les différents points de vue

Vous voilà prêt à partir pour voir le lever du soleil, il est 3 heures du matin, vous avez la tête dans le coltare et vous savez que vous devez partir en direction des montagnes mais concrètement vous ne savez pas où vous arrêter…

Une fois encore l’hôtel Cemara Indah sera votre repère.
Prenez la route qui se dirige vers l’hôtel et continuez sur la route principale, sur environ 4 kms.
Au début la route est à peu près plate et goudronnée mais plus vous avancez et plus celle-ci est pentue est en mauvaise état. Vous allez apercevoir un premier point de vue (avec des petits stands de vente et des chevaux qui attendent de prendre des touristes) ne vous arrêtez pas là et continuez un peu. Vous verrez ensuite des marches qui vous mèneront à un très bon point de vue : Seruni Point.

Seruni Point

Vous pouvez vous arrêter là mais si vous souhaitez être encore plus haut, continuez sur un petit chemin qui traverse la forêt. À partir de la le chemin est étroit et glissant, il vous reste environ 30 minutes pour atteindre un troisième point de vue : King Kong Hill.

Sur la gauche: Seruni Point. En face: le chemin pour King Kong Hill
Sur la gauche: Seruni Point. En face: le chemin pour King Kong Hill

Très joli point de vue lui aussi. En deux jours nous avons fait les deux points de vue et n’avons pas été déçus mais nous avons tout de même préféré le point de vue depuis King Kong Hill.

La vue sur le village depuis la montagne
La vue sur le village (sur la gauche), depuis la montagne

A savoir, le point de vue des « jeeps » et le troisième point de vue (King Kong Hill) sont quasiment similaires en terme de vue, mais pas du tout en terme de fréquentation, donc il ne vous reste plus qu’à aller admirer le lever du soleil par vous-même ! ;)

Petits conseils :

  • N’oubliez pas de prendre une lampe. Il n’y a aucune lumière pour vous éclairer.
  • Prenez des vêtements chauds. Là-haut il fait très froid !
  • N’oubliez pas également de prendre de l’eau et quelques biscuits. Si vous arrivez d’avance là-haut, ça creuse !
  • Prenez de la monnaie avec vous si vous souhaitez prendre un bon petit thé chaud là-haut qui vous réchauffera bien.

Voilà on pense vous avoir tout dit mais on le répète, nous avons fait ce voyage en 2016, les choses ont peut-être bien changé depuis, c’est pour ça qu’il est impératif de se rendre au visitor information à Probolinggo.
Aussi, n’hésitez pas à commenter l’article pour nous tenir informer des changements.

 

#Bromo

22 commentaires sur “Le Bromo: bien se préparer et s’organiser

  1. Merci beaucoup pour tous ces « précieux » renseignements…
    Ils nous permettront de gagner du temps et de la sérénité cet été, quand nous irons avec nos deux ados !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, comme on l’a précisé, n’hésitez pas à vous rendre au visitor information Car certaines personnes n’hésiteront pas à vous dire que cela a changé depuis quelques semaines.. En tout cas passez de bonnes vacances :)

      J'aime

  2. Salut. Merci pour tous ces renseignements qui nous ont permis d’aller à Cemoro Lawang sans embuches. Le fait d’être informés nous a permis d’éviter les arnaques.
    Bonne continuation.
    Gérald.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir!

    Excellent article ! rare sur les blogs de voyage qui utilisent trop souvent le « je » « nous » sans donner de conseils et infos pratiques.

    A diffuser sur tous les forums de voyage ! marre de cette mafia javanaise.. je vous rassure les touristes étrangers présents sur le site ne participent plus à ce racket et sont moins nombreux qu’avant.

    Aimé par 1 personne

  4. Ce blog m’a bien aidé aussi bien pour le Kawah Ijen que pour le Bromo (un grand merci à Julia et Kevin), alors j’apporte ma contribution pour les suivants

    Beaucoup de détails très pratiques sur cette page, donc pas la peine d’en ajouter
    Juste un point : le fameux chemin d’accès gratuit à la caldera
    Nous l’avons emprunté, comme vous … et comme vous nous avons tout fait à pied (le viewpoint puis la caldera)
    Nous avons marché dans la caldera en direction du Bromo …
    Du Cemara Indah au pied du volcan : 45 min + 30 min pour monter jusqu’à la crête
    Nous avons été bloqué en plein milieu par une jeep et les rangers du parc (très facile pour eux de nous voir venir au loin)
    Je précise que c’était un jour de semaine en basse saison (à priori peu de chance de les trouver là … et pourtant !
    ils nous ont très gentiment et poliment demandé notre ticket et nous ont laissé le choix entre faire demi tour ou payer le ticket d’entrée (220.000 IDR par personne)
    Nous avons payé et poursuivi sans encombre notre rando jusqu’au Bromo
    La vue dans le cratère depuis la crête est fabuleuse, ce jour là il n’y avait pas trop d’émanation de soufre
    Pour le retour nous sommes passés par la barrière officielle (car nous avions le ticket ! ahaha)
    Du pied du volcan à la barrière : 45 min
    Bonne rando à vous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour toutes ces infos qui aiderons les prochains voyageurs :)
      C’est vrai qu’en 1 an les choses peuvent beaucoup changer.
      On espère que vous avez passé un bon moment sur l’île de Java.
      Julia & Kévin

      J'aime

  5. Bonjour et merci infiniment ! Vous etes le seul blogue a tout expliquer , y compris toutes les arnaques! De tout ce que je dois faire en indonesie, je ne me suis jamais senti aussi prete pour une excursion en solo sans aucune experience !!! Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,
      Merci beaucoup :)
      Malheureusement tout évolue très vite et certaines infos ne sont peut-être plus très bonnes mais l’essentiel y est. N’hésitez pas à passer au Visitor Center.
      Regardez également le commentaire de Michael qui apporte plus de précisions.
      Bon voyage en Indonésie !
      Kévin & Julia

      J'aime

  6. Merci beaucoup ! Vos infos nous ont bien aidés . Bravo pour votre précision.
    Vraiment ne pas hésiter à aller au tourist info de probolinggo en face de la gare , ils sont a votre service. Tous les prix sont écrits !
    Mise a jour : le petit chemin pour descendre dans la caldeira a maintenant une barrière mais le garde n’est pas toujours dans sa cahute….

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie, merci beaucoup pour ces précisions supplémentaires. On espère que votre voyage en Indonésie s’est bien passé.
      Nous devons faire une modification de l’article car apparement pas mal de choses ont changé là-bas.
      Julia & Kévin

      J'aime

  7. Bonjour à vous deux et un grand merci pour votre article ! C’est TOP… petite question où vous avez séjourné à cemoro laWang?.. je cherche une place mais les commentaires sont tout simplement terribles!
    Merci merci :)

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, merci beaucoup :)
      Malheureusement nous ne nous rappelons plus du nom… nous avions réservé directement sur place donc nous n’avons aucunes traces sur nos boîtes mail… mais nous savons que « l’hôtel » en face du nôtre c’était le « Lava Hostel ».
      À notre connaissance, il n’y a aucun hôtel digne de ce nom… dans le nôtre il faisait froid, l’atmosphère était étrange et on ne vous parle même pas de la salle de bain commune qui laissait fortement à désirer… Heureusement c’était « juste » pour 2 nuits.
      bon courage et bon trip !
      Kévin & Julia

      J'aime

  8. Merci pour tout ces conseils, en effet la mafia du bromo est bien présente à l’arrivée à la gare de probolinggo. Un local rencontré dans le train a voulu m’aider mais s’est fait rapidement « virer » par les rabatteurs. Je tente l’expérience demain, je vous en dirai plus sur la situation. Merci encore, ça fait plaisir de voir qu’il existe encore un tourisme « alternatif ». Bien à vous!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et merci, bon courage, ca ne va sûrement pas être une mince affaire d’éviter les arnaques mais le résultat en vaut la peine.
      Nous attendons votre retour d’expérience :)
      Julia & Kévin

      J'aime

  9. Bonjour!
    Déjà, quel bonheur de se retrouver sur votre article, véritable mine d’or d’informations pour faire le bromo :)
    Je voulais savoir où se trouvait exactement la gare routière à côté du lava lava hotel ? j’ai été voir rapidement sur googlemaps ;) je ne vois rien qui ressemble à une gare routière… où est ce la zone avec les zébras au sol peut etre ?
    (j’essaye de bien bien préparer cette partie du voyage … ;) )
    Merci !!!
    Pauline

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Pauline !
      Désolée pour avoir mis du temps à répondre …
      alors dans mes souvenirs la gare routière se trouve quasiment en face du Lava Hôtel (à 300 mètres environ). Impossible de la rater mais ça ne ressemble pas à nos grandes gares routières en France. C’était plus un grand « parking ».
      Bon voyage !
      Julia & Kévin

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s