1 mois en Indonésie: notre itinéraire

Retour sur notre voyage en Indonésie, fait en mars/avril 2016.
Pendant 1 mois nous avons baroudé entre l’île de Bali et l’île de Java et nous en avons pris plein les yeux.
On revient dans cet article sur notre itinéraire.

L’Indonésie, c’est un pays que nous vous conseillons, financièrement accessible et qui peut vous donner un bon aperçu de l’Asie, avec ses nombreuses plages, ses volcans, ses temples et rizières, il y en a pour tous les goûts.

En 1 mois, il a fallu faire des choix car c’est un pays vaste qui compte environ 17 500 îles.
Pour notre premier grand voyage en Asie, nous avons choisi le parcours « classique », à savoir Bali et les îles Gili mais on y a rajouté une touche d’aventure en allant sur l’île de Java, sa voisine.

1 mois en Indonésie c’est…

 

Notre itinéraire

20 jours à Bali

JOUR 1 | ARRIVÉE À DENPASAR

Comme la plupart des voyageurs, nous sommes arrivés par Denpasar.
Nous avons directement pris un taxi pour nous rendre à quelques kilomètres de là, à Sanur.
En arrivant, c’est un peu le « choc », après un an en Australie, nous nous sentons totalement depaysés. Nous sommes les seuls touristes et nous nous retrouvons au milieu de plus d’une centaine de locaux sur une plage qui n’est pas vraiment belle, c’est sale et ça grouille de monde… Ce n’est pas du tout l’image que l’on avait de Bali !
La même journée nous avons fait le tour de quelques agences pour réserver le transfert + le trajet en bateau pour lendemain pour rejoindre les îles Gili.

JOUR 2 À 4 | GILI AIR

Nous quittons l’île des Dieux pour quelques jours et partons pour les îles Gili situées au nord-ouest de Lombok, la voisine de Bali.
Entre Gili Air, Meno et Trawangan nous avons choisi Gili Air qui semblait plus correspondre à nos attentes.
Nous avions entendu beaucoup de bien des îles Gili mais honnêtement, nous nous attendions à beaucoup mieux…
Au programme durant ces deux jours: snorkeling et repos. D’ailleurs, là aussi côté snorkeling nous avons été très déçus. Coraux morts et rien à voir. Merci au-revoir !

Retrouvez notre article complet sur Gili Air

JOUR 4 À 6 | SIDEMEN

Après notre escapade sur l’île Gili Air, nous prenons la route pour rejoindre Sidemen, un village réputé pour ses rizières.
Nous avons vraiment adoré, ce n’était pas touristique du tout. Nous avons vraiment apprécié cette tranquillité et les locaux étaient d’une gentillesse incroyable. D’ailleurs, quand nous prenions notre scooter pour nous balader, les enfants étaient plutôt surpris de nous voir et nous faisaient tous coucou :)

Retrouvez notre article complet sur Sidemen

• LE WATER PALACE DE TIRTAGANGGA

Nous en avons profité pour explorer les alentours de Sidemen en nous rendant au water palace de Tirtagangga, situé à environ 45 minutes en scooter.
Bien que la visite soit rapide nous avons beaucoup aimé nous balader dans ce beau jardin. Nous recommandons cette visite à 100%

Retrouvez notre article complet sur le water palace de Tirtagangga

JOUR 6 À 9 | UBUD

Nous quittons les rizières de Sidemen pour rejoindre d’autres rizières très connues: celles de Ubud.
Grosse déception en arrivant à Ubud, ce qu’on pensait être un grand village s’est avéré être une petite ville. Beaucoup de monde, de circulation, de magasins… Nous sommes loin de l’image que nous avions de Ubud, à savoir un coin tranquille perdu au beau milieu des rizières. Et côté rizières c’est tout aussi décevant, les plus proches se trouvent à une dizaine de kilomètres de Ubud.
Nous avons surtout profité de ces jours pour découvrir la partie centrale de Bali, et aussi pour se faire de bons petits resto et du shopping.

• LES RIZIÈRES DE JATILUWIH

Nous avons fait le choix de « boycotter » les rizières de Tegallalang (à côté de Ubud) quant à leurs mauvaises réputations et surtout à cause de la surfréquentation et avons choisi de parcourir plus de kilomètres en scooter pour découvrir d’autres rizières plus au nord qui sont réputées comme étant les plus belles de Bali (voire d’Asie) et qui sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO: Jatiluwih. Nous avons bien fait car rare étaient les touristes et surtout, ces rizières se trouvent presque au milieu de nul-part. Du bonheur.

Retrouvez notre article complet sur les rizières de Jatiluwih – 

• PURA ULUN DANU BRATAN

Situé sur le très beau lac Bratan, nous avons sauté sur l’occasion pour découvrir LE temple emblématique de Bali, situé à seulement une trentaine de minutes des rizières de Jatiluwih.
Un incontournable sur l’île des Dieux !

Retrouvez notre article complet sur le temple Pura Bratan – 

JOUR 9 À 11 | NUSA DUA

Il est temps de quitter les rizières pour rejoindre le sud de Bali.
Cette fois-ci c’est à la plage que nous posons nos valises et nous avons choisi Nusa Dua, une station balnéaire réputée pour ses beaux hôtels.
Heureusement pour nous, nous avons réussi à dénicher une chambre sur Airbnb bien placée pour se rendre à la plage en moins de 20 minutes. Au programme: farniente et bronzette sur une des plus belles plages de Bali.

Retrouvez notre article complet sur Nusa Dua – 

JOUR 11 À 20 | KUTA ET SA RÉGION

Nous avons fini notre séjour à Bali en nous faisant plaisir; nous avions réservé avant de partir une petite villa à Legian (au nord de Kuta) via voyageprive.com, au Transera Grand Kancana Villas. C’est le cadeau qu’on s’est offert pour avoir bossé comme des fous durant notre premier WHV en Australie.
Nous n’aimons pas spécialement Kuta et sa région car pour le coup ce n’est pas représentatif de Bali, les prix sont plus élevés qu’ailleurs, on ne trouve pas les plages jolies et surtout tous les touristes s’entassent ici mais pour notre part, en restant une semaine dans une villa à barboter dans l’eau, que ce soit ici ou ailleurs ça n’aurait pas changé grand chose… Nous avons quand même profité du coin pour se faire de bons restos, un peu de shopping et du surf.

• TANAH LOT

Situé à moins d’une heure de Legian, nous avons loué un scooter pour aller voir le temple Tanah Lot, l’endroit incontournable pour le coucher du soleil à Bali.
Ce beau petit temple situé sur la plage ne se visite pas (à moins d’être hindouiste), du coup il n’est possible de l’admirer que depuis l’extérieur mais ça n’empêche qu’il y a beaucoup de monde.

Retrouvez notre article complet sur Tanah Lot – 

• COURS DE SURF AVEC UP2U

Ça va en faire sourire certain mais notre première fois en surf non ça n’a pas été en Australie mais à Bali. Nous nous sommes jetés à l’eau et ce qui nous a décider: la température de l’eau idéale, pas de requins ni de méduses :) Résultat: nous sommes complétement accro !
Nous sommes passés par UP2U, une école de surf basée à Seminyak. Cette école propose des leçons en groupe, semi-privées (2 personnes) ou privées.
Nous avons choisi les cours semi-privés et pour 350 000 RP / pers nous avons eu droit à un cours de 2h30. Bonjour les dégâts ? Finalement non ! Julia a réussi à se faire la toute première vague qui passait par là et Kévin malgré quelques bonnes gamelles a rapidement pris le truc aussi. Résultat: sûrement 20 vagues prises, pas mal pour un début. Ils nous ont dit que c’était vraiment prometteur.
Nous avons tellement adoré qu’en retournant en Australie nous nous sommes achetés notre propre planche de surf.
Une chose est sûre, quand on est débutant comme nous, il est plus facile de se lancer ici à Bali (ou Lombok) qu’en Australie.

• PAUSE CULINAIRE

Pendant cette semaine nous nous sommes fait plaisir côté restauration. Aussi bien des plats Indonésiens qu’occidentaux, nous en avons profité pour goûter un peu de tout. Le verdict est tombé, niveau cuisine locale nous avons adoré le petit warung Suka Suka de Kerobokan, les prix sont très cheap et le proprio super sympa (et surtout c’était proche de la villa).
Impossible aussi de repartir d’Indonésie sans avoir goûté de bonnes brochettes locales: rapport qualité prix excellent au Gourmet Sate House à Kuta.
Niveau nourriture occidentale, nous avons trouvé notre bonheur à Bali Bakery. Cette très grande boulangerie est très touristique et les prix sont gonflés mais n’empêche que c’est plaisant de manger un bon jambon beurre et de bonnes pâtisseries.
Aussi, pour les fans de burgers (comme nous), rendez-vous au Wacko Burger Cafe à Seminyak. Les produits sont hypers frais, l’accueil irréprochable, la déco au top et surtout, nous avons trouvé les burgers très bons.

De gauche à droite: Suka Suka – Wacko Burger Cafe – Gourmet Sate House

JOUR 20 À 21 | FERRY DE BALI À JAVA

Nous avons passé une bonne partie du jour 20 en bus pour rejoindre Gilimanuk, une petite ville située au nord-ouest de Bali. C’est à partir d’ici que l’on a pris le ferry pour rejoindre la ville de Banyuwangi sur l’île de Java.
C’est le moyen le plus économique pour se rendre sur cette dernière. Comptez 6 000 RP / pers (environ 0.50 cts d’euros) pour 45 minutes de traversée. Qui dit mieux ?

Retrouvez notre article complet pour vous aider à organiser votre traversée de Bali à Java – 

 

11 jours à Java

JOUR 21 À 23 | KAWAH IJEN

Nous avons quitté l’île des Dieux pour rejoindre sa voisine, l’île de Java.
En prenant le ferry depuis Bali c’est à Banyuwangi que l’on arrive et ça tombe bien, le prochain stop est le Kawah Ijen, un volcan situé non-loin.

La particularité de ce volcan ? Ses flammes bleues visibles la nuit.

Il est très difficile de faire l’ascension de ce volcan en s’organisant par soi-même c’est pour cela que nous sommes passés par une agence: Ijen Miner Tour. Ils se sont occupés de tout, transfert, hébergement, repas et trek sur le volcan.
On ne peut que recommander cette activité, certes très chère mais ça en vaut vraiment le coup. Nous avons passé un moment incroyable, aussi bien en immersion dans une famille Indonésienne qu’avec notre guide Chunk.
Nous sommes allés à la rencontre des habitants du petit village, et aussi nous avons eu un réel échange avec Chunk qui nous a tout expliqué sur le volcan Ijen: le travail difficile des mineurs qui tous les jours parcours ce chemin pour gagner leur vie pour revendre du soufre.
Les flammes bleues quant à elles sont impressionnantes mais il faut bien comprendre une chose, monter sur le Kawah Ijen n’est pas sans risque. Quand vous descendez dans le volcan le masque à gaz est obligatoire, c’est pourquoi on vous recommande de passer par une agence sérieuse.
Chunk est devenu notre ami et depuis peu il a monter sa propre agence: Ijen Twin Tour.
Si vous le contactez n’hésitez pas à dire que vous venez de notre part :)

TARIFS KAWAH IJEN

Nous avions à l’époque (2016) payé 1 500 000 RP / 2 pour le tour Kawah Ijen by Night.
Ce package de deux jours et une nuit comprend les transferts, l’hébergement chez une famille locale, un tour dans le village et les environs (qui est vraiment top), les repas et les frais d’entrée pour le Kawah Ijen. 
Aujourd’hui ce tour s’appelle Kawah Ijen Tour Blue Fire ou Blue Flame Tour. Pour les prix nous pensons que comme pour tout cela a dû augmenter néanmoins il faut faire une demande de prix directement via leur site internet

Comme dit plus haut, n’hésitez pas non plus à vous rendre sur le site internet de notre ami Chunk, les prix sont peut-être plus intéressant et Chunk est vraiment passionné par ce qu’il fait.

Retrouvez notre article complet sur le Kawah Ijen – 

JOUR 23 À 26 | LE MONT BROMO

Après le très beau volcan Kawan Ijen nous avons jeté notre dévolu sur le volcan Bromo, le plus célèbre volcan d’Indonésie et pour cause: l’endroit est réputé comme l’un des plus beaux lever de soleil au monde.
Nous avons passé un très bon moment dans le village Cemoro Lawang: balade nocturne pour rejoindre le point de vue pour y admirer les volcans puis balade dans le parc national pour les voir de plus près.
Nous recommandons à tous les voyageurs de faire l’ascension par vous même mais attention on vous prévient tout de suite, ce n’est pas sans mal. Il faut se préparer au préalable pour éviter les nombreuses arnaques.
Nous avons créé un article exprès sur l’organisation et la préparation, pour que ce moment ne se transforme pas en grosse galère.

Retrouvez notre article complet sur le Bromo – 

JOUR 26 À 31 | YOGYAKARTA ET SES ALENTOURS

Nous avons consacré la dernière partie de notre voyage sur Java à Yogyakarta et ses alentours.
Yogyakarta est une ville qui a su tout de suite nous séduire.
Nous avons adoré nous balader dans la quartier du Kraton et nous « perdre » dans les nombreuses petites rues et ruelles, nous avons bien aimé l’architecture et avons très bien mangé.
Nous nous y sommes sentis à l’aise, à notre place et avons aussi fait de chouettes rencontres.

Parmi les incontournables de Yogyakarta: le Palais du Sultan et le Taman Sari (Water Castle).
Nous avons fait l’impasse sur le palais du sultan mais avons visité le Taman Sari. La visite bien que rapide est sympa.

Mais si beaucoup de touristes se rendent à Yogyakarta, c’est surtout pour deux célèbres temples situés non-loin et qui valent vraiment le détour.

Retrouvez notre article complet sur Yogyakarta – 

• LE TEMPLE DE BOROBUDUR

Impossible de faire l’impasse sur ce temple emblématique de Java, l’un des plus gros temple bouddhiste au monde bâti aux VIIIe et IXe siècles durant le règne de la dynastie Syailendra. Borobudur est une pure merveille « perdue » dans la vallée du Kedu, ce qui en fait tout son charme.
Même si le site est très prisé, c’est un incontournable à ne manquer sous aucun prétexte.

Retrouvez notre article complet sur le temple Borobudur – 

• LE TEMPLE DE PRAMBANAN

Le site Prambanan quant à lui et aussi un incontournable mais son architecture reste totalement différente de Borobudur.
Il est composé de nombreux temples, à la fois bouddhiste et hindouiste, tout aussi magnifiques les uns que les autres.

Retrouvez notre article complet sur le temple Prambanan – 

Nos conseils

Avant de partir:

– Concernant la météo, nous vous conseillons de partir juste après la saison des pluies, c’est-à-dire début avril. Ce n’est pas encore la haute saison donc l’île ne débordera pas de touristes. De plus, si vous aimez les paysages biens verts vous ne serez pas déçu.
Nous déconseillons de partir pendant les mois de juillet et août, tout est très sec (paysages « jaunes », lacs asséchés donc certains temples ne sont pas propices à la visite) et surtout les prix augmentent car il y a beaucoup de touristes. Aussi pendant juillet et août, pensez à réserver au préalable vos logements (notamment pour les îles Gili).

– À votre arrivée en Indonésie, il vous sera demandé billet retour. Il est donc important que vous soyez fixés au niveau de vos dates car ils ne vous laisseront pas entrer sur le territoire si vous n’avez pas de preuve de retour.
Les français ont le droit de rester 1 mois sur le territoire Indonésien. Si vous dépassez ce délai, vous devrez payer une amende d’environ 30$US par jour dépassé.

– Si vous n’êtes pas brillant en anglais ce n’est pas grave, ça n’a jamais empêché personne de voyager néanmoins, ne venez pas en Indonésie sans un minimum de connaissance de l’anglais. Il est important de connaitre les bases, les chiffres et d’avoir un minimum de vocabulaire. C’est surtout pour ne pas vous faire avoir…. Les Indonésiens sont très sympas mais ce sont aussi des arnaqueurs…surtout à Bali (on vous rassure ils ne sont pas tous comme ça non plus) !
Pour ceux qui ne parlent pas du tout anglais : munissez-vous d’un dictionnaire et d’une calculatrice pour pouvoir « communiquer ». N’hésitez pas à demander de l’aide, il y a des tas de touristes sur place. Les Indonésiens quant à eux, se débrouillent plutôt bien en anglais.
Pour ne pas se faire rouler dans la farine, renseignez-vous un minimum au préalable sur ce que vous prévoyez de faire (activité, transport, etc), histoire de savoir à peu près les prix pratiqués.

– Renseignez-vous au préalable sur la banque qui serait la plus avantageuse sur place pour faire vos retraits d’argents.
Si vous voyez des distributeurs étrangers (ANZ, HSBC, etc), vous pourrez probablement faire de plus gros retraits d’argent. Evitez les petits distributeurs du coin (certain se sont fait avaler leur carte sans raison).

– Partez avec du papier-toilette ! Oui cela vous fait probablement sourire mais sachez que dans certains établissements, le papier toilette est en option (voire inexistant). Avoir du PQ, ça sauve la vie.

Renseignez-vous sur les plats typiques Indonésiens.
Au début du voyage, nous avons rencontré quelques difficultés car tous les warung n’affichent pas les photos des plats sur leur menu. Certains affichent juste le nom sans même préciser le contenu… Sachant que pas mal de plats peuvent être très épicés, ce serait bête de ne manger que de simples fried-rice ou noodle durant tout le voyage.

Sur place:

– Il faut toujours négocier les prix (logements, transports, activités sauf pour les choses évidentes comme les visites des temples, etc).
Il est important de toujours négocier les prix, même si vous avez un budget large.
Les prix qu’on vous donne au départ sont au moins 2 à 3 fois supérieurs à la réalité et si vous ne négociez pas les personnes dernières vous auront de grosses difficultés à obtenir « le vrai prix ». Négocier en Asie est très important pour l’équilibre de l’économie, d’ailleurs les asiatiques eux-mêmes négocient entre eux. Imaginez la difficulté de négocier le prix d’un taxi dans les 110 000 RP si l’Australien devant vous vient d’accepter un trajet à 200 000 RP sans broncher… En plus cette pratique aura tendance à faire augmenter les prix sur le long terme donc ne négligez pas ce point.

– A Bali, privilégiez les taxis Blue Bird qui sont réputés pour être les moins chers et « fiables » (pas de compteur trafiqué). Attention cependant, ça ne les empêchera pas de vous balader dans la ville pour qu’au final vous payez plus. Nous avons eu le tour une fois. La solution : être équipé d’un GPS sur votre téléphone et préalablement repérer sur une carte là où vous souhaitez vous rendre. Le mieux : dire au chauffeur que vous connaissez le chemin et que vous avez une application GPS.
Si malgré-tout le chauffeur essaye de vous rouler, prenez sa carte de chauffeur en photo et menacez-le en disant que vous allez téléphoner à la compagnie Blue Bird pour le « dénoncer », croyez-nous ça fonctionne.

– Si vous n’êtes pas matinale, méfiez-vous sur les îles Gili et sur Java: vérifiez que votre hôtel ne se situe pas à côté d’une mosquée. La prière commence très tôt le matin mais surtout ça dure longtemps et elle est diffusée dans des haut-parleurs.

– Munissez-vous d’une pochette de protection pour carte de crédit qui bloque le système de paiement sans contact. Cette arnaque se développe en Asie : une personne frôle votre sac avec un système de réception paiement sans contact et vous vole de l’argent sans même vous toucher.

– Côté sécurité, il n’y a pas spécialement de soucis à avoir en Indonésie, c’est un pays où l’on s’est senti vraiment en confiance et en sécurité, cependant 3 points sont à signaler: faites « attention » dans les alentours du Mont Batur (à Bali), ce coin est dirigé par une sorte de « mafia » ; ne partez surtout pas sans guide. Des touristes ayant essayé de faire ce trek seul ont été violentés.
Dans la région de Kuta (sud de Bali), région la plus festive et touristique de Bali où prône la fête et l’alcool, méfiez-vous des vols à la sortie des discothèques et ne vous laissez surtout pas embarquer dans des bagarres contre des Indonésiens. La police donnera toujours raison aux Indonésiens et vous serez obligé de les dédommager (conseil donné par un Indonésien). Les jeunes Australiens ont la réputation d’être pas mal alcoolisé et très bagarreurs et ce sont souvent eux qui en font les frais.

Le budget

Retrouvez notre article dédié à nos dépenses pendant nos 30 jours en Indonésie – 

Notre ressenti

👍 Ce qu’on a aimé:

– La gentillesse des Indonésiens et dans certains coin le sourire des Balinais.

– La nourriture Indonésiennes (les brochettes, les sauces, le riz, la street-food, tout était bon !)

– Les temples présents partout à Bali, à chaque coin de rue, c’est beau, c’est coloré, c’est Bali !

– Les trains sur Java: économiques, plus sûrs que le bus et surtout ils nous font gagner un temps précieux.

– La température de l’eau à Bali: au moins 26° (ça change du sud de l’Australie).

 

👎 Ce qu’on n’a pas aimé:

– Les plages dans la région de Kuta (c’est bien uniquement pour faire du surf), et la région de Kuta de manière générale, qui n’a rien d’authentique.

– Les déchets, présents partout mais surtout à Bali. Il n’y a aucune poubelles, dans certains coin ça sent mauvais et ça ne dérange personne, les plages dites paradisiaques ne le sont plus tellement…mais bon avec du recul on a connu pire ailleurs en Asie…

– Les trottoirs à Bali, impossible de marcher sans regarder ses pieds pour ne pas tomber. Entre les énormes trous et les obstacles, bien souvent il vaut mieux marcher sur la route.

– La même chose pour les routes, il faut faire attention quand on loue un scooter.
Les routes des axes principaux sont en très bons états mais dès qu’on s’éloigne un chouya, c’est la cata. Trous énormes, obstacles sur la route (chiens, poules), voitures et scooters qui ne font pas attention, bref, il faut redoubler de prudence.

– Le côté arnaque et argent (surtout à Bali encore une fois et à Java au niveau du Mont Bromo). Les Indonésiens sont réputés pour être de beaux arnaqueurs. Ils pourraient vous inventer n’importe quoi pour vous faire payer. Même un bout de poussière ils pourraient vous le vendre….
Dans les zones touristiques il est impossible de se balader tranquillement. On se fait interpeller sans arrêt.

Globalement, nous avons préféré Java à Bali.
Pourquoi ? les paysages sur Java sont époustouflants, c’est plus propre, nous avons eu un coup de cœur pour la ville de Yogyakarta, il y a moins le côté « argent », c’est moins touristique et aussi moins cher.

Bucket List

Et oui, nous sommes motivés plus que jamais à retourner en Indonésie !
Il y a encore beaucoup de choses à voir et en habitant en Australie il est assez simple de se rendre en Indonésie.

Nous voulons beaucoup retourner sur l’île de Java et en particulié à Yogyakarta.
Aussi, malgré le fait qu’on a pu dire du mal de Bali, avec du recul nous souhaitons y retourner, pas spécialement pour de la découverte mais plutôt pour des vacances relax, sans prise de tête et surtout pour y refaire du surf.

On a fait une bucket list:

  • Les îles Raja Ampat
  • L’île Komodo
  • L’île Nusa Penida (à Bali)
  • Le nord de Bali et ses cascades
  • Le temple Uluwatu au sud de Bali
  • L’île Sulawesi
  • Pourquoi pas retenter notre chance aux îles Gili en choisissant Gili Trawangan
  • Pourquoi pas Amed (à Bali)
  • Pourquoi pas l’île Sumatra

Qu’est-ce que vous nous conseillez ? Qu’avez-vous découvert, aimé, pas aimé ?
Dites-nous tout !

4 commentaires sur “1 mois en Indonésie: notre itinéraire

  1. Salut!
    Je parcours votre beau blog depuis quelques jours. Je n’ai pas tout lu encore…
    Je prévois un voyage en ASE pour le début du printemps (1 mois Cambodge+ 1 mois Indonésie); et au fil de mes lectures, depuis quelques semaines, je me disais que je risquais de passer plus de temps à Java qu’à Bali.
    Quelle ne fut pas ma surprise de lire la conclusion de cet article! C’est la première fois que je lis que quelqu’un préfère Java à Bali, et sincèrement, ça me rassure de constater que je ne suis pas si à côté de mes pompes que ça ;)
    Bonne continuation :)

    Lyula

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou
      Bali c’est bien pour un premier pays en Asie mais on a trop ressenti le tourisme de masse et Java personnellement c’est vraiment top, c’est beaucoup plus « authentique », l’avantage c’est vraiment tout près de Bali.
      Bonne préparation pour ton voyage et profite bien :)
      Julia&Kévin

      J'aime

  2. Hello,

    Je cherche un endroit où ma femme, ma fille et moi pourrons nous poser pendant 1 mois. Penses-tu que Bali soit une bonne idée?

    Au début je regardais plutôt l’Améroque Latine (Colombie) mais l’Asie me tente.

    En gros, nous cherchons un endroit plutôt calme, où on pourra profiter de l’éveil de notre fille et où je pourrai avoir une bonne connection internet pour que je puisse travailler à distance.

    Merci pour ton aide!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour!
      Il est difficile à dire car nous n’avons pas fait l’Amérique du Sud.
      Bali est une plutôt une bonne idée car les connexions internet sont bonnes et c’est un pays d’Asie plutôt « safe », surtout si vous partez avec un enfant. Après 1 mois à Bali ca nous paraît beaucoup mais vous pouvez facilement rejoindre l’île de Java, Lombok ou Timor pour explorer d’autres coins.
      Bon séjour !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s