Tioman Island

tioman-voyagedesfruits

Il est temps de quitter les îles Perhentian pour d’autres aventures, et pour cela nous avons jeté notre dévolu sur l’île de Tioman, au sud est de la Malaisie.

Voici une petite carte, histoire de vous situer où se trouve précisément cette île:

L’île Tioman est très prisée des locaux et des touristes étrangers, surtout les habitants de Singapour qui ne sont pas très loin.
Comptez environ 3 heures de trajet en bus depuis Singapour, 5 heures depuis Kuala Lumpur et 8 heures depuis les îles Perhentian (Jerteh).

C’est vers 5 heures du matin que nous arrivons à Mersing, ville où l’on embarque pour prendre le ferry.
Il n’y a qu’une seule compagnie qui propose ce trajet et inutile de préciser que faire le trajet avec des pêcheurs locaux est déconseillé.

L’attente avant l’ouverture de la caisse est longue, nous sommes les premiers arrivés et petit à petit le quai se rempli de personnes de tout âge et toute nationalité.
Une fois nos tickets en main, il faut encore patienter avant d’embarquer.
Inutile de vous dire qu’une fois dans le bateau, nous avons dormi comme des bébés bercés par la mer.
C’est environ 2 heures plus tard qu’on se réveil et qu’on aperçoit non-loin l’île. Alors là…..nous sommes totalement sous le charme. L’île est gigantesque, on a l’impression qu’elle est vraiment éloigné de tout (c’est l’effet dodo) et surtout, elle fait incroyablement sauvage, mystérieuse, avec ses montagnes rocheuses, sa jungle, c’est très beau.
Le bateau fait plusieurs arrêt avant de finir à Air Batang, notre stop. D’après nos petites recherches sur le net, c’est l’endroit parfait pour le snorkeling avec aussi des logements petits budgets car une fois de plus, nous n’avons pas réservé de chambre au préalable.

L’île change totalement des Perhentian. Ici le chemin vous fait longer l’île (tout du moins une partie): vous avez vu sur la mer d’un côté et de petits commerces ou des logements de l’autre. Tout se situ donc au « bord » de l’île, le reste étant la montagne et la jungle que vous pouvez voir rien qu’en levant juste un peu la tête.

Le Saviez-Vous ? Située à 56 kilomètres du continent, Tioman est une île d’origine volcanique qui fait 110 km2 de superficie; la jungle couvre 99% de sa surface.

Les deux premières guesthouse sont pleines. La troisième sera la bonne ? Et oui ! C’est à Mokhtar’s Place que nous posons bagage.
Comme pour les Perhentian, ce sont de petits chalets très simples mais qui feront l’affaire. L’avantage: nous voyons la mer depuis notre terrasse même si arbres et palmiers se trouvent entre la plage et le chemin, histoire de couper un peu le vent.

Tioman

#plage
N
ous partons nous balader à pied. Tout est calme est paisible. Les touristes ne sont vraiment pas nombreux et le bruit dominant est celui de la jungle.
Enfin, nous sommes légèrement exaspérés car les locaux abusent un peu à faire des va et vient inutiles avec leur scooter. Ca fait du bruit, ça pollue et ça nous fait bouger du chemin pour les laisser passer.

Nous voyons un peu partout des singes qui font des âneries. Course poursuite, concours de boucan, fouillage de poubelle, oui, ici c’est leur territoire.

#singe
La plage quant à elle, on ne la trouve pas exceptionnelle. C’est sauvage oui mais quand la marée est haute il n’y a plus beaucoup de place. Il faut aussi préciser que les bateaux passent régulièrement au loin et ça fait énormément de vagues.

#Tioman
Côté snorkeling, c’est la déception totale. On voit quelques poissons mais les coraux sont bof bof et c’est rempli de gros oursins. Là pour le coup, on préfère largement les îles Perhentian mais il faut l’admettre, on est bien aussi ici, il s’en dégage quelque chose de spécial et comme le snorkeling n’est pas terrible, ce sera repos et farniente totale pour nous.

Tioman Island
A savoir que la grande majorité des guesthouses et hôtels proposent des sorties snorkeling en bateau, il y a sûrement beaucoup plus de choses à voir qu’en restant sur la plage mais néanmoins, même si le prix des hébergements et des restaurants sont moins chers qu’aux îles Perhentian, le prix des sorties snorkeling et des bateaux taxi eux sont beaucoup plus élevés !

La balade au niveau de Air Batang est rapide. Plus on s’éloigne tout au bout et plus les petits commerces sont présents.

#poule

#airbatang

#chat

#chicken

Si ensuite on se balade plus de l’autre côté, c’est à Tekek qu’on atterrit, le petit village de l’île.
On trouve cette partie moins jolie et surtout beaucoup moins intimistes. Il y a plus de touristes et on ne trouve plus un petit chemin mais une route.
Nous voyons même une route qui part à l’intérieur de l’île, c’est intrigant.

#Tekek

Ici aussi le snorkeling est totalement décevant, avec peu de visibilité. Julia ne s’est pas spécialement senti à l’aise et l’endroit n’est pas tellement « paradisiaque ».

#snorkeling
Après beaucoup de marche et un peu de baignade, on commence à fatiguer, il est temps de rentrer.

Tioman - voyagedesfruits

C’est sûr, on restera ces quelques jours du côté de notre logement. On préfère, on adhère et bref, c’est mieux !
On est souvent les seuls sur la plage, l’établissement propose un restaurant juste en face vue sur la mer et le soleil se couche droit devant (et leurs chicken turmeric est une tuerie!!!). Bref, on est bien….

Pour la petite anecdote, Kevin s’est fait une petite frayeur dans le hamac de la plage, un petit serpent tout coloré est passé juste à côté de lui pour aller dans l’arbre ^^

Kevin

#tiomanisland

#sunset
En conclusion, ses 4 jours passés sur l’île de Tioman auront été très reposants.
On a beaucoup moins aimé comparé aux Perhentian mais c’est aussi totalement différent. Cette île est à voir/ à faire absolument pour son côté « nature sauvage » mais ne restez pas à Tekek, faites comme nous, restez à Air Batang ou choisissez même un autre endroit éloigné. Quand on était dans le ferry on a vu des hôtels qui avait l’air chouettes, perchés sur les rochers au bord de l’eau.
A savoir que pour voir le reste des plages il faut prévoir un budget taxi bateau.
Comme pour tout le reste des endroits où nous avons pu aller en Malaisie, les locaux sont au premier abord froids mais quelques jours suffisent pour dialoguer avec eux et avoir des sourires.
Nous y sommes allés pendant le Ramadan et nous n’avons eu aucun problème pour trouver des restaurants (et autres commerces) ouverts.
Noter aussi que prendre le ferry c’est un peu la galère: il y a beaucoup de monde et ils n’arrivent pas à l’heure, méfiez-vous.

 

Comment se rendre à Tioman depuis les îles Perhentian ?
– la petite histoire –

Depuis les Perhentian, nous avons pris un bateau pour rejoindre Kuala Besut (transfert bateau organisé par Mama Chalet).
Une fois à Kuala Besut, nous étions censé, en théorie prendre un bus pour nous rendre jusqu’à Jerteh. Oui mais voilà…première arnaque de Malaisie (même s’il faut moins batailler que pour le reste des pays d’Asie): à l’endroit où nous attendons le bus se trouvent les taxi qui eux, attendent désespérément des clients. Ils nous ont tout de suite dit « ahh non le bus ne passe plus aujourd’hui! ». Après nous l’avoir répété une bonne dizaine de fois et au bout de 2 heures, nous voyons le bus qui arrive enfin. Le chauffeur ouvre ses portes et là.. les messieurs des taxis parlent au mec qui accompagne le chauffeur (le gars des tickets). Il nous regarde et nous dit que le bus ne peut pas nous prendre. On insiste en disant que c’est pas parce qu’on a des têtes de touristes que nous « sommes riches ». On leur explique que nous avons un petit budget, que nous ne pouvons pas nous permettre de prendre un taxi. On insiste…le gars nous regarde…puis regarde les gars des taxi…puis part en fermant les portes à notre nez. (Nous étions à 3 en tout avec une hollandaise).
Pris de colère, il est HORS DE QUESTION de rejoindre Jerteh en taxi. Julia est très têtue et ne veut pas leur faire se plaisir. Avant la solution du pouce levé (autrement dit le stop), nous partons dans le village voir si nous avons d’autres alternatives et tombons sur une agence qui propose le transfert en voiture/mini-bus. Après avoir négocié le prix hop, nous voilà en route pour prendre notre bus (booké d’avance à Mama Chalet) à Jerteh. Au moins nous sommes arrivés à 3 en temps et en heure.
Les messieurs des taxis étaient persuadés de nous revoir et bien non…
Notre chauffeur est sympa, on l’appelle « Zoro ». Après nous avoir déposé il est temps d’attendre un bon paquet d’heures avant que le bus n’arrive.
La nuit tombe et pour tout dire, on ne se sent pas franchement à l’aise à la gare de Jerteh. C’est une gare extérieure, il y a beaucoup de monde. Quelques touristes aussi.
Des jeunes nous regardent étrangement. S’essayent à côté de nous puis repartent. Puis reviennent et louchent sur nos sacs.
Bref. Il est possible aussi de prendre son bus depuis kota Bharu mais c’est moins pratique.

Depuis Kuala Lumpur et Singapour, on vous conseil bien évidemment de prendre le bus. Vous aurez le choix car il y a de nombreuses compagnies.

Quelques Prix

  • Transfert bateau Perhentian Besar – Kuala Besut: 35 MYR / pers
  • Transfert voiture Kuala Besut – Jerteh: 10 MYR / pers (n’hésitez pas à négocier à part si vous prenez le bus)
  • Bus Jerteh – Mersing: 60 MYR / pers
  • Ferry A/R: 70 MYR / pers
  • Protection île Tioman: 25 MYR / pers (sachez qu’il vous faut payer une taxe en plus du bateau pour accéder à l’île, il s’agit d’une taxe de « protection de l’île » pour l’environnement)
  • 4 nuits à Mokhtar’s Place (2 personnes): 240 MYR
  • Prix moyen d’un repas sur Tioman (avec boisson): 20 MYR
  • Bus Mersing – Kuala Lumpur: 41,50 MYR / pers

Malaisie : le mot de la fin.

Tioman était notre dernière grande étape en Malaisie avant de rejoindre Kuala Lumpur et de partir ensuite pour d’autres aventures, ailleurs. On a beaucoup aimé et on espère y revenir un jour. Ce pays nous a laissé beaucoup de beaux souvenirs. Nous préparons de nouveaux articles sur le budget, nos impressions détaillés ainsi que quelques conseils.
A suivre !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s