Kakadu National Park

Après un stop à Mataranka, nous filons en direction de Katherine à une centaine de kilomètres au nord pour ensuite prendre la route du Kakadu, l’un des parcs national les plus emblématiques d’Australie. 

La veille de notre passage au Kakadu, nous avons dormi non-loin et la chaleur nous a paru bien pire que les jours précédents mais le pire non ce n’est pas la chaleur. Ce sont les mouches, omniprésentes et qui se posent partout sur nous.
Elles adorent le visage (en particulier le coin des yeux) et le haut du dos. Ces petites mouches sont une vraie calamité et peuvent vous gâcher l’existance.
Pour ne pas passer la journée les bras levés à tenter de les chasser, une seule solution: le filet anti-mouche. Elément indispensable pour tout voyageur dans le Northern Territory.

Le lendemain, nous voilà près à partir. Petite surprise sur notre chaise de camping (que nous rentrons habituellement exception cette nuit ci), une araignée (Huntsman) avec un corps orangé. Dégueu…

Photo tirée de notre compte Instagram @voyagedesfruits – En haut à gauche et en bas à droite: 4×4 croisés à Katherine – En haut à droite: attention, risque de croiser des buffalos au Kakadu – En bas à gauche: la fameuse Huntsman sur notre chaise…

En route !


Le Kakadu qui est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est mondialement connu pour ses merveilles naturelles et culturelles: chutes d’eau, immenses marécages, gorges plongeantes, un nombre impressionnant d’oiseaux et surtout, peintures rupestres incroyables; c’est ici que ce trouve l’une des plus fortes concentrations de peintures rupestres aborigènes.

Le Saviez-Vous ? La taille de ce parc est comparable à la Picardie !

Nous avons passé au total 2 jours au Kakadu National Park (c’est moins que prévu à la base).
Nous sommes satisfaits sur certains points mais sommes aussi déçus sur d’autres points.
Retour sur ces 2 jours de découverte…

Si le Kakadu vaut le détour, c’est bel et bien pour ses peintures rupestres.
Nous en avons vu à 3 différents endroits: Ubirr, Nourlangie (Burrunggui) et Nanguluwur.

– Cliquez pour agrandir – 

Ces peintures datent de 20 000 à 30 000 ans.
On reste sans voix devant ces oeuvres d’art et on passe de longues minutes à les observer.

Mais le Kakadu c’est aussi ses milliers de crocodiles.
Toute la zone est infestée de crocodiles. Il faut le voir pour le croire !

Comme pour tous les animaux emblématiques d’Australie, nous nous sommes empressés d’essayer d’en voir en liberté et ça n’a pas manqué…
Nous avons choisi de nous mettre au bord de la rivière du côté de Ubirr et en même pas 5 minutes, nous avons vu des serpents mais surtout, des crocodiles en veux-tu et en voilà.


Nous en avions déjà vu dans la Daintree River lors de notre « croisière » aux crocodiles mais ici c’était tout de même plus impressionnant. Il y en avait un paquet et au bout d’un moment on ne se sentait plus tellement « en sécurité » au niveau de la rampe à bateau. On devient limite paranoïaque et tous nos sens sont en éveils.

Le Saviez-Vous ? Le Kakadu est le lieu de tournage du célèbre film Crocodile Dundee.

Le parc national se situe en pleine zone tropicale donc pour faire simple: il fait chaud toute l’année avec 8 mois sans pluie mais avec un taux d’humidité proche de 100% et les 4 mois restants c’est la saison des pluies avec des risques de cyclone. Il peut pleuvoir plusieurs dizaine de centimètres d’eau en même pas 1 heure !
Pendant cette saison le parc n’est qu’accessible qu’en 4×4 et encore……

Comme indiqué dans cet article que nous avons pris en photo dans les toilettes du visitor centre, les croco et les inondations ne font pas bon ménage pour les aventuriers de passage.
Pendant la saison des pluies les crocodiles sont partout et les routes se transforment en rivière.
Il y a déjà eu jusqu’à 6 mètres d’eau sur certaine route. Vous vous imaginez enfermer dans votre 4×4 avec les crocodiles qui nagent autour de vous et les rangers qui essayent désespérément de vous venir en aide ? Non c’est presque impossible à imaginer mais pourtant c’est déjà arrivé et la photo sur l’article parle d’elle-même.
Des annecdotes du genre nous en avons plein et c’est aussi cela qui nous fait aimer le Northern Territory. Quand la nature reprend son droit…

Autre chose que l’on a bien aimé: les termitières géantes.
Depuis notre arrivée dans le nord du Northern Territory, nous voyons sur les routes des tas de termitières, toutes plus grandes que jamais. Mais alors là au Kakadu, nous avons sûrement vu la plus immense de toutes !

Le paysage est aussi très beau, par moment très vert mais on ne s’attendait pas vraiment à ça.
Avant de venir au Kakadu, on s’imaginait ça autrement et au final nous nous sommes rendus compte que ce que nous imaginions est en réalité le Kimberley, une région d’Australie que l’on mentionnera plus tard pour la suite de notre périple.
Il y a même un petit village à l’intérieur du Kakadu: Jabiru.

Avec la chaleur les petites randonnées ne sont pas évidentes, surtout quand il faut grimper sur les rochers mais le résultat est sans appel: du  côté de Ubirr ça en vaut l’épuisement ;)

Du côté de Nourlangie nous avons trouvé le décor différent; ça ressemble un peu plus à ce qu’on a l’habitude de voir en Australie:

A côté du Kakadu se trouve aussi la terre d’Arnhem (Arnhem Land), une des plus grandes réserves aborigène d’Australie mais aussi la plus isolée.
Cette région n’est accessible qu’en avion depuis Darwin, ou en piste 4×4 depuis Katherine (sur autorisation spéciale).
Communauté aborigène, peintures rupestres, paysages incroyables… Même si la météo y est hostile…cela doit être un endroit incroyable à découvrir.
C’est aussi d’ici que vient le didgeridoo (un instrument de musique).

Au Kakadu, les Aborigènes ont fait valoir leurs droits sur ces terres. Ils ont négocié pour que cette région leur soit rendue et ont fait le choix d’en louer 20 000 km² pour la création d’un parc national qu’ils gèrent conjointement avec la direction des parcs nationaux.

Prix – Infos complémentaires – Nos impressions

Forcément ce n’est pas gratuit et le prix est plutôt exorbitant.

40$/pers, voilà le prix à payer et on trouve quand même cela cher pour ce que c’est…

Quand on compare avec le Litchfield National Park (au sud de Darwin) on se dit que c’est le jour et la nuit. Oui le Litchfield n’a rien à voir avec le Kakadu, les deux ne se comparent pas mais on peut tout de même comparer en ce qui concerne les amménagement et les structures. Le Litchfield est beaucoup mieux agancé, bien entretenu et surtout il est gratuit alors on se dit que c’est un peu du foutage de g*****.
Et on vous passe les détails concernant les campings du Kakadu… de 6$ à 15/pers selon les camps ça reste correct mais les campings sont tristounets, on a connu mieux en bord d’autoroute et les toilettes sont dégueulasses. Voilà pourquoi nous nous sommes empressés de partir, pour ne pas avoir à redormir ici. (Sans parler des milliers de mouches et de moustiques).

Certains Australiens plaisantent à ce sujet et le surnomment le « Kakapoo ». (Poo = crotte en anglais).

Le Kakadu on le recommande quand même pour les amoureux de l’histoire aborigène et les peintures rupestres MAIS si vous avez un 4×4 là, ça change la donne.
En effet, il est possible de visiter le parc avec un van, la route principale étant goudronnée. En revanche, dès que l’on veut prendre les routes annexes, c’est tout un périple… (Mais il faut l’admettre, ça laisse du charme au parc). Les dirty road sont pleines de corrugations, ce qui rend certains trajets impossibles. Pourquoi ne sont-elles pas entretenues ?…


Il ne faut pas oublier un des must à faire au Kakadu: Jim Jims Falls et Twin Falls.
Et bien en van ou en voiture, c’est impossible. Bon on le savait déjà mais tout ça pour vous dire qu’en 4×4 le Kakadu ça doit être assez l’éclate et ça doit tout changer.

Jim Jim Falls – Source: www.australiangeographic.com.au

Un jour peut-être ?

 

Cliquez ici pour voir la carte du parc –

 

2 réponses à “Kakadu National Park

  1. Pingback: Jumping Crocodile sur l’Adelaide River | VoyageDesFruits - Blog de voyage·

  2. Pingback: Litchfield National Park | VoyageDesFruits - Blog de voyage·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s